PDF

Envoyer par mail

Envoyer par mail


Séparés par des virgules

Un pèlerinage de Notre-Dame des Bois dans la tradition

Publié le 04/06/2019 -- La Dépêche du Midi  

Le cortège suit la statue de N-D Bois. / photo DDM G.B. 

C'est par un temps humide avec un crachin digne d'un climat breton, que près d'une cinquantaine de personnes étaient réunis à l'oratoire de Notre-Dame sur les hauteurs de Clermont-le-Fort pour le traditionnel pèlerinage de Notre-Dame des Bois. Geneviève Durand-Sendrail, «historienne» de Clermont-le-Fort, fit une présentation sur l'origine du lieu et du pèlerinage. Il y a 65 ans que cet oratoire existe tel qu'il est. En 1959, eut lieu le premier pèlerinage avec l'abbé Labit. C'est aujourd'hui un lieu très fréquenté avec de nombreux randonneurs et VTTistes qui s'y arrêtent, certains déposant des prières dans la boîte prévue à cet effet.

Selon la légende, la statue fut trouvée par un jeune taureau au pied d'un genévrier. Comme il refusait d'avancer, on comprit que c'était là un lieu sacré, où un sanctuaire fut élevé.

Selon l'histoire, la dévotion existait en 1360. C'était la guerre de cent ans, un épisode très sombre pour la région, avec le Prince Noir qui au nom du royaume d'Angleterre faisait régner la terreur en détruisant tout sur son passage. Pour répondre à la détresse des habitants, la famille d'Isalguié qui venait d'acquérir la seigneurie de Clermont, eut l'idée de faire édifier une chapelle. Chapelle qui fut démolie à la Révolution. Seules deux des cloches aujourd'hui au clocher de l'église, cachées par les habitants, échappèrent à la destruction.

Après sa bénédiction, le père Benjamin-Marie Prosper de l'ensemble paroissial de Lacroix-Falgarde, (Aureville, Clermont-le-Fort, Goyrans, Pechbusque, Vieille-Toulouse et Vigoulet-Auzil) a pris la tête du pèlerinage derrière la statue en bois polychrome portée par deux hommes. Le cortège a emprunté la route de Saint-Maurice, au lieu du chemin du ruisseau Notre-Dame boueux à cause des pluies et rendu impraticable par les nombreuses manifestations avec VTT qui l'ont emprunté récemment. Arrivés au fort, les pèlerins se sont rassemblés pour la messe à l'intérieur de l'église de Clermont-le-Fort. Vers midi après un apéritif offert par la paroisse, tous ont partagé le repas à la Ferme des Cabanes.