PDF

Envoyer par mail

Envoyer par mail


Séparés par des virgules

La kermesse du RPI marque le début des vacances

Les élèves de CE2/ CM1 accompagnés par Jemmy Josseraux, parente d'élève, à l'accordéon. Photo DDM/G.B.
Publié le 15/07/2018 -- La Dépêche du Midi

Aureville/Clermont-le-Fort (31) La kermesse du RPI marque le début des vacances


Les élèves de CE2/ CM1 accompagnés par Jemmy Josseraux, parente d'élève, à l'accordéon. Photo DDM/G.B.

Au sein du Regroupement Pédagogique Intercommunal (RPI) qui rassemble les enfants des communes d'Aureville et de Clermont-le-Fort, une année sur deux la kermesse de fin d'année scolaire se déroule dans les locaux de l'une des deux écoles.
L'association des parents d'élèves Aurecler (Aureville-Clermont-le-Fort) avait organisé ce samedi 30 juin la fête de fin d'année dans le cadre magnifique de la cour de l'école de Clermont-le-Fort.

Dès 10 heures, et sous un très beau soleil, en présence des enfants et de très nombreux parents, les festivités ont commencé.
Les stands étaient tenus par des parents bénévoles ; le chamboule tout, la marche des boîtes, le coup de poing, le défi de «Fort Boyard», le fil à bonbons, etc. et nombreux étaient les enfants faisant la queue pour pouvoir jouer.
Après les chants d'enfants orchestrés par les maîtresses des jeunes puis des CE2/CM1, a suivi un spectacle de «step» mis en place dans le cadre des TAP (Temps d'Activité Périscolaire) d'Aureville par Géraldine D'Ovidio. Puis, Virginie Peremarti, animatrice des activités d'Aurecler, a présenté un spectacle de zumba, au plus grand plaisir des parents.

«Sur les deux écoles, nous avons un total de 94 élèves et nous en aurons 99 à la rentrée de septembre 2018. Ils se répartiront dans quatre classes à double niveau chacune ; 20 maternelle grande section, 13 CP et 20 CE1 à Aureville et 17 CE2, 14 CM1 et 15 CM2 à Clermont-le-Fort.», indiquaient les directrices des deux écoles.

La matinée se termina par la tombola et ses nombreux lots offerts par les commerçants des environs. A suivi un apéritif offert par le bureau d'Aurecler, qui n'avait pas compté ses heures pour préparer cette belle fête aux enfants des deux écoles.