PDF

Envoyer par mail

Envoyer par mail


Séparés par des virgules

Commémoration du centenaire de l'armistice

Publié le 20/11/2018 -- La Dépêche du Midi

Photo DDM G.B. / Dépôt de la gerbe fleurie dans la cour du fort.

Pour commémorer l'armistice de 1918, les cloches de Clermont-le-Fort ont carillonné comme il y a 100 ans à 11 heures précise pour marquer la fin de la première guerre mondiale.

Pour ce centenaire la municipalité avait programmé un dépôt de fleurs devant chacun des deux monuments aux morts de la commune.

À Clermont comme dans beaucoup de villes et villages, en 1920, le monument aux morts destiné à honorer la mémoire des disparus de la guerre 14-18 avait été édifié dans l'église.

Dans les années 80, les maires et leurs conseils municipaux ont fait réaliser dans la cour du Fort, un monument «laïc» visible par tout le monde, 7 jours sur 7, qui permet de rendre un hommage aux disparus des grandes guerres sans qu'il soit besoin que l'église soit ouverte.

Ce dépôt fut accompagné par un poème de Victor Hugo intitulé «Hymne» à la gloire de tous les morts pour la patrie.

Pour la cérémonie qui suivit dans la cour du fort, Le piquet d'honneur du 1er régiment du train de parachutiste de Francazal dirigé par le maréchal des logis John et formé de 8 soldats, rendit hommage aux disparus de la grande guerre ; deux gendarmes de la brigade de Ramonville-Castanet Tolosan s'étaient joints à eux.

A la fin de la cérémonie, conclue par une marseillaise chanté par tous, les participants se réunirent autour du verre de l’amitié dans la salle des fêtes.

Une exposition sur la grande guerre 1914-1918, y avait été préparée à partir de souvenirs de famille de clermontois.

Une collection d'objets de la guerre tel des casques à pointes, gourdes, coupe barbelés prêté par K. Delestre de Villefranche de Lauragais, et de très nombreux documents et de nombreuses photos constituaient l'expo.

Les visiteurs et promeneurs tout l'après-midi ne manquèrent pas de visiter l'expo. Ils se sont aussi rendus à l'église, patrimoine de la commune, exceptionnellement ouverte.